Moelleux aux marrons

Hello les gourmands,

On me dit souvent: « Marine, pour faire tes gâteaux, il faut toujours s’y prendre à l’avance » Aujourd’hui, je dis FAUX !

Une recette on ne peut plus simple avec effet garanti ! Je l’avais trouvé sur Pinterest, en anglais, et je l’ai adaptée ! C’est un moelleux aux marrons.  Il y a tout ce que j’aime dans un gâteau :  c’est moelleux, fondant à souhait et c’est vraiment de saison. On peut même le préparer presque au dernier moment, c’est vous dire !

IMG_0454

Pour 6 personnes (moule d’environ 26cm Ne pas utiliser de moule en silicone ! ) :

-500g de crème de marrons ( j’utilise toujours de la Clément Faugier qui, pour moi, est la meilleure )
-3 oeufs
-1 cuillère à café d’extrait de vanille
-1 grosse cuillère à soupe de farine
-50g de beurre fondu

Préchauffez votre four à 180°C. Mélangez la crème de marrons, le beurre fondu, la farine et l’extrait de vanille. Séparez les blancs des jaunes, mélangez les jaunes à l’autre préparation et montez les blancs en neige, bien serrés. Incorporez délicatement les blancs en neige à la maryse. Beurrez votre moule et versez la préparation.

Cuire au four environ 20 minutes en fonction de celui-ci: lorsque vous enfoncez la pointe d’un couteau, elle doit ressortir sèche.

Démoulez et laissez refroidir sur une grille. Saupoudrez de sucre glace et décorez avec de la crème de marrons.

Je vous déconseille de le mettre au réfrigérateur car je trouve qu’ il est bien meilleur à température ambiante.

A très vite !

M.

Publicités

La nuit rose de La Pâtisserie des Rêves

Bonjour à tous,

Je vais commencer cet article avec un GRAND MERCI à tous ! Vous êtes de plus en plus nombreux à visiter et suivre le blog et c’est toujours un grand plaisir de lire vos gentils petits mots ! Le blog va bientôt souffler sa première bougie et je vous réserve une petite surprise ! :) Restez connectés !

Hier, j’ai eu la chance de pouvoir participer à la « Nuit Rose » organisée pour les 5 ans de la Pâtisserie des Rêves. Il y avait plusieurs ateliers à Paris au prix de 20€ chacun (dont 5€ reversés à l’association contre le cancer du sein) : un bar à chignons, un bar à cocktail, un bar à ongles chez Courrèges, un bar à makis et beaucoup d’autres encore.

10247478_691265220942005_5633474519927534515_n

Parmi ces ateliers, il y avait surtout une Masterclass avec le fameux Paris-Brest, animé le grand Philippe Conticini ! J’y suis allée avec ma copine Batel du blog Matoque. Il y avait deux sessions : une à 18h et une à 21H30, nous avons assisté à la première. La Masterclass s’est déroulée dans un endroit très cosy, le Café Kousmichoff sur les Champs Elysées. Thierry Tessier, le créateur du concept de la Pâtisserie des Rêves, nous a remercié d’être toujours aussi nombreux 5 ans après, pendant que le chef préparait ses éléments.

Philippe Conticini nous a expliqué le déroulement de la Masterclass. On nous a distribué une assiette avec quatre crèmes à la vanille accompagnées de plusieurs préparations (des coulis, des zestes, des épices, des confits), un peu comme une palette de peintre avec des couleurs. Le chef nous a alors indiqué comment les mélanger pour que chaque élément puisse être apprécié et mis en valeur : la fleur de sel est, par exemple, un exhausteur de goût, le citron vert, lui, va laisser une amertume en bouche. Et nous avons appris comment, grâce à un dosage très précis, on faisait ressortir tel ou tel ingrédient. Cela pouvait paraître un peu scientifique au premier abord, mais il a bien insisté sur l’importance de la dégustation : on doit prendre son temps pour qu’en bouche, les arômes se mélangent entre eux car chacun a un goût et un ressenti différent. C’est un vrai cours sur la façon de déguster un gâteau, avec ses papilles mais surtout, avec son cœur.

Après cette jolie expérience, nous sommes passé au fameux « Paris-Brest ». Le chef nous a fait part de sa propre définition de la pâtisserie. Pendant des années, il a fait des gâteaux avec des décors et autres fioritures mais il s’est vite rendu compte que, dans un gâteau, ce qui était important, c’était le goût et les émotions que l’on ressentait en le mangeant. Aujourd’hui, il fait une pâtisserie plutôt simple visuellement mais extrêmement savoureuse. Il s’est débarrassé du superflu pour aller à l’essentiel et pour se concentrer sur le goût. Il nous a alors dit, mots pour mots : « J’en ai rien à foutre de faire un beau gâteau, ce que je veux c’est qu’il soit bon !  » Finalement, c’est lui qui a raison : allez hop ! Au feu les décors ! Ahaha !

Il est enfin passé au montage du gâteau en nous livrant ses petites astuces de chef. On nous a alors distribué le chou d’un Paris-Brest. Oh quelle joie !!! Le chef nous a dit qu’il fallait tout d’abord manger le haut du chou, puis croquer la moitié de la crème pour que le cœur de praliné coulant se mélange dans la bouche à la crème au praliné. Humm quelle délicieuse pâtisserie ce Paris-Brest quand même… :)

Le chef nous a remercié, nous a invité à boire un verre au bar et à reprendre un petit supplément de Paris-Brest, pour ceux qui le voulait ! Je vous promets d’essayer très prochainement cette recette de Paris-Brest.

C’était une très belle soirée, un très beau moment pâtissier et une belle initiative solidaire au bénéfice de l’association contre le cancer du sein. Merci Chef et Merci la Pâtisserie des Rêves !

Je vous laisse avec quelques photos de la soirée !

À très vite pour la première bougie du blog !

M.

http://www.lapatisseriedesreves.com/

IMG_0225IMG_0228IMG_0230IMG_0231IMG_0232