Joyeuses fêtes !!

902c970c-4215-425d-ab36-c2f747c6c25f

Bonjour à tous,

Je vous souhaite de joyeuses fêtes ! Profitez bien de vos proches, des jolis moments passés en famille et des bonnes gourmandises ! Cette année j’ai fait une poire pochée à l’assiette avec sablé noisette et coulis de caramel beurre salé et une bûche/entremet aux marrons inspirée de la recette d’Huges Pouget. C’était délicieux  ! Je vous posterai la recette du coup oui elle servira pour Noël prochain ahah !

A très vite !

M.

img_6101

img_6090

Publicités

Pâtisserie Bontemps

15110267_1109386972508064_144258146055409999_oCrédit : Page Facebook Bontemps

Bontemps est une de mes pâtisseries préférée à Paris. Depuis qu’elle a ouvert je ne cesse d’y retourner. Le concept est tout simple, il tourne autour du sablé. En tarte, en biscuit, en pétale presque tous les produits sont fait à base de leur fameuse pâte sablée. Elle est excellente, friable comme en il faut, juste cuite à point.

img_3324

La boutique est très jolie, pas très grande on ne peut pas manger sur place mais une fois rentré on sent la bonne odeur de gâteau qui se dégage. L’endroit est tenu par deux soeurs adorables et très souriantes qui vendent leurs produits avec beaucoup d’amour. Je crois que le secret il est la, les gâteaux sont plein d’amour.

Leurs grands classiques sont les tartes qui changent en fonction des saisons ainsi que les sablés. Il y a du choix, plein de parfums différents en ce moment on est plutôt sur de la pomme, de la poire, du caramel, des fruits de la passion, du chocolat et de la noisette. Les sablés se mangent tout seule en une bouchée, ils sont vendus en individuels ou par boite de 15. Les tarifs sont les suivants  1,60€ le sablé. Boîte de 9 pièces : 15€. Boîte de 16 pièces : 2€. Part de cake au citron : 4€. Tarte 4-6 personnes : de 19 à 24€.

img_3648

Allez-y les yeux fermés, ce n’est vraiment pas une adresser à louper. Je vous laisse avec des photos moi j’en au déjà l’eau à la bouche.

A très vite,

M.

Crédit : Page Facebook Bontemps

Bontemps :
57 rue de Bretagne, 75003 Paris.
Ouverture du mercredi au vendredi de 11h à 19h30, le samedi de 10h à 19h30, et le dimanche de 10h à 17h.

Tarte tatin par Christophe Michalak

img_5614-1

Aujourd’hui, une recette d’un dessert que l’on connaît tous : la tarte tatin ! Alors vous allez me dire : « mais on connaît ! » On utilise la recette de nos mères et grands-mères , il n’y a plus rien à inventer et pourtant si, je vous assure, Christophe Michalak est passé par là !
La technique est toute simple mais apporte un goût « unique » et « incomparable » à la tarte tatin : les pommes coupées en gros quartiers sont pré-cuites dans un sirop composé de beurre, de sucre, de vanille et d’eau pendant une dizaine de minutes.

La recette originale préconise de mettre 1kg de chaque ingrédient…il doit sûrement y avoir une raison mais, l’ayant testée plusieurs fois, sincèrement, 500g suffissent largement. Les pommes sont fondantes à souhait, la pâte est croustillante. C’est pour moi LA recette parfaite !
J’ai toujours eu des angoisses ( Je sais, c’est un bien grand mot ! On s’entend ;) ) concernant le démoulage de la tarte tatin. Si on la démoule trop tôt, le caramel coule partout alors qu’en fait, il suffit juste de la laisser tiédir avant de la démouler, le temps que les pommes refroidissent un peu. Vous pouvez alors la déguster, accompagnée d’une bonne crème fraîche épaisse .
Concernant la pâte, il y a deux écoles : certains préfèrent la pâte feuilletée mais moi, je préfère la pâte brisée. Je trouve que le contraste entre les pommes et la pâte est meilleur. Passons vite à la recette !

Pour une tarte de 8 personnes (moule à manqué de 24cm)

-Une pâte brisée du commerce ou mieux, maison !
-8 pommes golden
-500g de beurre
-500g de sucre + 100g
-500g d’eau
-2 gousses de vanille
-gelée de pommes pour la touche finale

Mettez votre four à chauffer à 180°C.

Peler et couper et épépiner les pommes en 4 afin d’avoir de gros quartiers.
Mettre dans un fait-tout ou une grosse casserole l’eau, le sucre et le beurre. Mettez à feu moyen jusqu’à ce que le beurre soit dissout.
Plongez les quartiers de pommes dans le sirop et laissez frémir pendant une dizaine de minutes. Il faut que les pommes soient bien fondantes mais pas trop afin de pouvoir les disposer dans le moule sans les casser.
Pendant ce temps-là, réalisez un caramel à sec, c’est à dire juste du sucre dans le fond d’une casserole à fond épais. Laissez fondre le sucre à feu moyen. Lorsque que la caramel a une belle couleur ( technique de vérification de la couleur avec la spatule blanche de Christophe Adam !) le verser dans le fond du moule à manquer et le faire tourner afin de tapissez le sucre dans tout le fond du moule. Laissez reposer.
Une fois vos pommes cuites dans les règles de l’art, prenez un écumoir et laissez-les refroidir dans un plat sur lequel vous aurez préalablement placé du papier absorbant style Sopalain.

Laissez un peu refroidir les pommes pour ne pas vous brûler quand vous les disposerez.
Une fois refroidies, disposez les pommes les unes à côté des autres en rosace en commençant par l’extérieur en finissant par le milieu.

Disposez par dessus la pâte brisée et rabattre l’excédent en formant une petite croûte tout autour de la tarte.

Piquez la pâte de quelques coups de fourchette afin de la vapeur puisse circuler et enfourner environ 30/40 à 180°C.

Une fois la pâte bien dorée, laissez refroidrir la tarte dans son moule, la démoulée une fois tiède et la déguster tout de suite avec une bonne cuillerée de crème fraiche.

Régalez vous bien !

À très vite,

M.