Charlotte poires/marrons/fève de tonka

Bonjour à tous,

Une belle recette pour commencer 2015 : une charlotte poires, marrons et fève de tonka !

IMG_1058

Comme vous le savez, j’aime beaucoup les charlottes. Je trouve que c’est un dessert très beau mais surtout très léger et que l’on peut varier à l’infini. Je me suis inspirée de la charlotte d’Hugo&Victor qui se trouvait en couverture du dernier numéro de « Fou de pâtisserie« . Je l’ai « remixée à ma sauce ». C’est un biscuit cuillère, une mousse de poire avec des poires vanillées, une mousse de marrons, de la fève de tonka, des brisures de marrons glacés et une chantilly à la vanille. Cela peut paraître un peu fastidieux comme ça mais je vous assure que c’est vraiment simple, si l’on respecte bien les étapes. En revanche, vous devez être patient entre les différentes étapes pour avoir de belles couches régulières de mousse.

Pour le biscuit cuillère :
-1 paquet de biscuits cuillère
-3 œufs
-90 g de sucre en poudre
-60 g de farine
-Sucre glace

Fouettez les jaunes d’œufs avec 35g de sucre dans un bol. Montez les blancs en neige et ajoutez-y le reste du sucre. Réunir les deux préparations.Tamisez la farine, ajoutez-la aux blancs en neige et mélangez sans trop travailler la pâte.

Mettre l’appareil dans une poche à douille, tracez sur votre papier sulfurisé un cercle de la taille de votre cercle à pâtisserie et le retourner pour ne pas que le crayon « bave » sur le gâteau. Dressez le biscuit qui sera le fond de la charlotte, saupoudrez une première couche de sucre glace sur le biscuit. Lorsque celui-ci a absorbé le sucre, recommencez l’opération deux fois de suite.

Faire cuire 15 à 20 min à 150°C, le biscuit durcira en refroidissant.

Poires vanillées :
-4 poires
– 1 gousse de vanille

Épluchez les poires et les couper en petits dés. Les faire revenir à la poêle avec un petit de beurre et les graines de vanille et la gousse jusqu’à ce qu’elles soient fondantes. Réservez.

Mousse de poires :
-220g de poires
-200ml de crème fleurette
-3 feuilles de gélatine
-100g de sucre

Mettre à ramollir les feuilles de gélatine dans un grand blog d’eau froide. Coupez les poires en morceaux et les mixer avec le sucre afin d’obtenir une purée. Faites chauffer cette purée avec les feuilles de gélatine jusqu’à ce qu’elles soient dissoutes.

Pendant ce temps, montez la crème fleurette, bien ferme. Laissez refroidir la purée puis incorporez, petit à petit, la crème montée à la maryse. Mélangez les poires vanillées à la mousse.

Montage :

Disposez votre disque de biscuit cuillère au fond de votre cercle et enfin disposez vos biscuits, tout autour, en veillant à ce qu’ils soient bien serrés pour ne pas que la crème passe à travers. Versez la bavaroise jusqu’au milieu des biscuits. Mettre au frais à prendre pendant 3h environ.

Mousse de marrons à faire une fois que la mousse aux poires est prise au froid :
-150g de crème de marron
-150ml de crème fleurette
-1 jaune d’œuf
-2 feuilles de gélatine
-Quelques brisures de marrons glacés
– 1/2 fève de tonka (facultatif)

Mettre à ramollir les feuilles de gélatine dans un grand bol d’eau froide. Fouettez le jaune d’œuf avec la crème de marron. Portez 50ml de crème fleurette à ébullition et versez sur la crème de marron et le jaune d’œuf. Mélangez vigoureusement et remettre à épaissir sur le feu quelques minutes, puis ajouter la gélatine et bien mélanger jusqu’à ce qu’elle se dissolve. Laissez refroidir la préparation et montez le reste de la crème fleurette en chantilly, bien ferme. Incorporez délicatement la crème de marron à la chantilly à l’aide de la maryse, puis ajouter quelques brisures de marrons. Râpez une demi-fève de tonka dans la préparation.

Versez la mousse sur la mousse de poires et laissez prendre toute une nuit.

Décoration :
-100ml de crème fleurette
-1 gousse de vanille
– Un peu de crème de marron

Montez la crème en chantilly et ajoutez les graines de vanille. Mettre dans une poche avec une douille unie et faites des petites boules de crème. Mettre la crème de marron dans une poche sans douille, coupez l’extrémité et en mettre entre les boules.

Servez bien frais.

Bonne dégustation et n’hésitez pas si vous avez des questions :)

À très vite,

M.

IMG_1046Une petite photo de l’intérieur

Publicités

THE Tropézienne !

Hello,
Aujourd’hui, une recette incontournable de l’été : La Tropézienne ! C’est en feuilletant le dernier numéro de « Fou de pâtisserie » que j’ai eu envie d’en refaire une.

Tropezienne BD

C’est une brioche au sucre, garnie d’une crème légère à la fleur d’oranger. Contrairement à ce que l’on croit, c’est un dessert super léger et aérien qui convient très bien pour un repas d’été. C’est un peu long à faire car il faut que la brioche repose, mais ça vaut vraiment le coup car c’est un délice à la dégustation ! Le gâteau est à faire la veille ou le matin pour le soir, afin que les parfums se mélangent bien entre eux.

La brioche 

-250g de farine
-100g de lait tiède
-1 oeuf à température ambiante
-5g de levure fraîche
-30g de sucre
-5g de sel
-75g de beurre pommade
-du sucre en grain
Pour la dorure
-1 oeuf
-1cc de lait
-1cc de sucre

Mettre dans la cuve de votre robot (ou un saladier si vous n’avez pas de robot) la levure fraîche émiettée et diluez-la dans le lait tiède. Mélangez bien pour qu’il n’y ait plus de morceaux de levure. Ajoutez les 250g de farine, puis l’œuf, le sucre et le sel. Commencez à pétrir quelques secondes puis, incorporez par petits cubes le beurre pommade. Laissez pétrir 6 minutes à vitesse moyenne. Couvrez ensuite la cuve d’un linge humide et laissez pousser environ 2 heures à température ambiante. À ce moment-là, elle aura doublé de volume et sera remplie d’air.

Dégazez bien la pâte en appuyant bien fort dessus avec les poings pour enlever tout l’air. Étalez-la sur une épaisseur d’environ 1cm sur du papier sulfurisé, comme une pâte classique, et détaillez un cercle de la taille voulue de votre brioche. Moi, j’ai choisi 24 cm. Avec la pâte qui reste, vous pouvez faire des minis tropéziennes ! Laissez lever encore 1h45.

Préchauffez le four à 150°C. Mélangez ensuite l’œuf, le sucre et le lait et dorez délicatement la brioche au pinceau puis, ajoutez le sucre en grain sur toute la surface. Enfournez pour 30 minutes environ. À la sortie du four, mettre la brioche sur une grille pour qu’elle refroidisse bien.

Le sirop

-215g d’eau
-85g de sucre
-10g de fleur d’oranger

Faites bouillir l’eau et le sucre, puis laissez refroidir. Une fois froid, ajoutez la fleur d’oranger et réservez à température ambiante jusqu’à utilisation.

La crème pâtissière 

-400ml de lait entier
-4 jaunes d’œufs
-80g de sucre
-30g de maïzena
-20g de beurre
-1 feuille 1/2 de gélatine

Mettre un plat au congélateur le temps de préparer la crème. Mettre la gélatine dans un récipient d’eau froide. Versez le lait dans une casserole et portez à frémissement. Lorsque des petites bulles commencent à apparaître, enlevez du feu. Dans un saladier, fouettez les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse légèrement. Ajouter la maïzena et mélangez pour l’incorporer à la préparation.

Remettez le lait à chauffer. Lorsque que le lait est chaud, versez-le sur le mélange jaunes/sucre/maïzena. Mélangez un peu et reversez le liquide dans la casserole. Mettez à chauffer sur feu moyen, en veillant bien à ce que cela n’attache pas au fond de la casserole afin que la crème n’ait un goût de brûlé. La crème est cuite lorsqu’elle se détache facilement des parois et qu’elle a une belle consistance de crème, c’est à dire plutôt liquide que ferme. Ajoutez la gélatine essorée, bien mélangez et laissez refroidir une quinzaine de minutes puis ajoutez le morceau de beurre.

Versez la crème dans le plat bien froid et filmez au contact (le film touche la crème). Laissez refroidir.

Crème légère à la fleur d’oranger 

-la crème pâtissière réalisée au préalable
-120g de crème fleurette
-5g de fleur d’oranger

Versez la crème pâtissière dans un saladier et détendez-la au fouet. Montez la crème fleurette en chantilly, bien ferme, puis incorporez la crème pâtissière doucement à la maryse. Ajoutez ensuite la fleur d’oranger et mettez dans une poche avec une douille unie d’1 cm. Réservez au froid.

Montage 

Coupez la brioche en deux avec un couteau scie, puis répartir le sirop au pinceau sur chaque partie. Il faut que la brioche soit bien imbibée mais pas trempée comme un baba. Sortir la poche du frigo et faire des belles boules de crème sur la partie basse de la brioche. Retournez la partie avec le sucre en grain et saupoudrez de sucre glace. Posez délicatement le dessus sur les boules de crème. Laissez au frigo jusqu’à dégustation. Dégustez bien froid.

Je suis sûre que vous vous régalerez !!!

À très vite,

M.