Pâtisserie Bontemps

15110267_1109386972508064_144258146055409999_oCrédit : Page Facebook Bontemps

Bontemps est une de mes pâtisseries préférée à Paris. Depuis qu’elle a ouvert je ne cesse d’y retourner. Le concept est tout simple, il tourne autour du sablé. En tarte, en biscuit, en pétale presque tous les produits sont fait à base de leur fameuse pâte sablée. Elle est excellente, friable comme en il faut, juste cuite à point.

img_3324

La boutique est très jolie, pas très grande on ne peut pas manger sur place mais une fois rentré on sent la bonne odeur de gâteau qui se dégage. L’endroit est tenu par deux soeurs adorables et très souriantes qui vendent leurs produits avec beaucoup d’amour. Je crois que le secret il est la, les gâteaux sont plein d’amour.

Leurs grands classiques sont les tartes qui changent en fonction des saisons ainsi que les sablés. Il y a du choix, plein de parfums différents en ce moment on est plutôt sur de la pomme, de la poire, du caramel, des fruits de la passion, du chocolat et de la noisette. Les sablés se mangent tout seule en une bouchée, ils sont vendus en individuels ou par boite de 15. Les tarifs sont les suivants  1,60€ le sablé. Boîte de 9 pièces : 15€. Boîte de 16 pièces : 2€. Part de cake au citron : 4€. Tarte 4-6 personnes : de 19 à 24€.

img_3648

Allez-y les yeux fermés, ce n’est vraiment pas une adresser à louper. Je vous laisse avec des photos moi j’en au déjà l’eau à la bouche.

A très vite,

M.

Crédit : Page Facebook Bontemps

Bontemps :
57 rue de Bretagne, 75003 Paris.
Ouverture du mercredi au vendredi de 11h à 19h30, le samedi de 10h à 19h30, et le dimanche de 10h à 17h.

Publicités

Tarte tatin par Christophe Michalak

img_5614-1

Aujourd’hui, une recette d’un dessert que l’on connaît tous : la tarte tatin ! Alors vous allez me dire : « mais on connaît ! » On utilise la recette de nos mères et grands-mères , il n’y a plus rien à inventer et pourtant si, je vous assure, Christophe Michalak est passé par là !
La technique est toute simple mais apporte un goût « unique » et « incomparable » à la tarte tatin : les pommes coupées en gros quartiers sont pré-cuites dans un sirop composé de beurre, de sucre, de vanille et d’eau pendant une dizaine de minutes.

La recette originale préconise de mettre 1kg de chaque ingrédient…il doit sûrement y avoir une raison mais, l’ayant testée plusieurs fois, sincèrement, 500g suffissent largement. Les pommes sont fondantes à souhait, la pâte est croustillante. C’est pour moi LA recette parfaite !
J’ai toujours eu des angoisses ( Je sais, c’est un bien grand mot ! On s’entend ;) ) concernant le démoulage de la tarte tatin. Si on la démoule trop tôt, le caramel coule partout alors qu’en fait, il suffit juste de la laisser tiédir avant de la démouler, le temps que les pommes refroidissent un peu. Vous pouvez alors la déguster, accompagnée d’une bonne crème fraîche épaisse .
Concernant la pâte, il y a deux écoles : certains préfèrent la pâte feuilletée mais moi, je préfère la pâte brisée. Je trouve que le contraste entre les pommes et la pâte est meilleur. Passons vite à la recette !

Pour une tarte de 8 personnes (moule à manqué de 24cm)

-Une pâte brisée du commerce ou mieux, maison !
-8 pommes golden
-500g de beurre
-500g de sucre + 100g
-500g d’eau
-2 gousses de vanille
-gelée de pommes pour la touche finale

Mettez votre four à chauffer à 180°C.

Peler et couper et épépiner les pommes en 4 afin d’avoir de gros quartiers.
Mettre dans un fait-tout ou une grosse casserole l’eau, le sucre et le beurre. Mettez à feu moyen jusqu’à ce que le beurre soit dissout.
Plongez les quartiers de pommes dans le sirop et laissez frémir pendant une dizaine de minutes. Il faut que les pommes soient bien fondantes mais pas trop afin de pouvoir les disposer dans le moule sans les casser.
Pendant ce temps-là, réalisez un caramel à sec, c’est à dire juste du sucre dans le fond d’une casserole à fond épais. Laissez fondre le sucre à feu moyen. Lorsque que la caramel a une belle couleur ( technique de vérification de la couleur avec la spatule blanche de Christophe Adam !) le verser dans le fond du moule à manquer et le faire tourner afin de tapissez le sucre dans tout le fond du moule. Laissez reposer.
Une fois vos pommes cuites dans les règles de l’art, prenez un écumoir et laissez-les refroidir dans un plat sur lequel vous aurez préalablement placé du papier absorbant style Sopalain.

Laissez un peu refroidir les pommes pour ne pas vous brûler quand vous les disposerez.
Une fois refroidies, disposez les pommes les unes à côté des autres en rosace en commençant par l’extérieur en finissant par le milieu.

Disposez par dessus la pâte brisée et rabattre l’excédent en formant une petite croûte tout autour de la tarte.

Piquez la pâte de quelques coups de fourchette afin de la vapeur puisse circuler et enfourner environ 30/40 à 180°C.

Une fois la pâte bien dorée, laissez refroidrir la tarte dans son moule, la démoulée une fois tiède et la déguster tout de suite avec une bonne cuillerée de crème fraiche.

Régalez vous bien !

À très vite,

M.

Tarte pistache fruits rouges

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vous propose une petite recette de tarte toute simple à faire, une tarte pistache fruits rouges. C’est un mariage que j’aime beaucoup et qui est très frais. C’est une base de pâte sucrée, une crème pâtissière à la pistache et des fruits frais.

IMG_2235

J-1 > Faire la pâte sucrée
Jour J > Cuire de le fond de tarte /Faire la crème pâtissière

Pour la pâte sucrée, c’est ici Click

Montage
-Fruits rouges : fraises/framboises/myrtilles/groseilles
-Eclats de pistaches

Crème pâtissière pistache
A faire le jour même

-400ml de lait entier
-4 jaunes d’oeuf
-80g de sucre semoule
-30g de maïzena
-80g de pâte de pistache (La recette ici Click)
-un peu de colorant vert (facultatif)
-20g de beurre

Versez le lait dans une casserole, portez à frémissement. Lorsque des petites bulles commencent à apparaitre, enlevez du feu. Dans un saladier, fouettez les jaunes d’oeuf avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse légèrement. Ajouter la maïzena et mélangez pour l’incorporer à la préparation.

Remettez le lait à chauffer. Lorsque que le lait est chaud, versez-le sur le mélange jaunes/sucre/maïzena. Mélangez un peu et reversez le liquide dans la casserole. Mettez à chauffer sur feu moyen, en veillant bien à ce que cela n’attache pas au fond de la casserole, la crème aurait alors un goût de brûlé. La crème est cuite lorsqu’elle se détache facilement des parois et qu’elle a une belle consistance de crème, c’est à dire plutôt liquide que ferme.

Laissez refroidir une quinzaine de minutes puis ajoutez le morceau de beurre ainsi que la pâte de pistaches. Ajoutez un peu de colorant si vous trouvez que la crème n’est pas assez verte. Mélangez bien et filmez au contact pour éviter que la crème ne croute et laissez refroidir, puis mettez au réfrigérateur.

Faire cuire le fond de tarte à blanc et laissez-le refroidir.  Mettez ensuite la crème pâtissière dans une poche et dressez-la en spirale sur le fond de tarte. Disposez harmonieusement les fruits rouges, et remettez un peu au frais avant de servir.

Bonne dégustation,

A très vite,

M.

Tarte au citron meringuée

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, une recette que je fais très, très souvent : la tarte au citron !

C’est frais, ça se mange tout seul. On peut la faire à n’importe quelle saison, elle est intemporelle ! C’est une base de pâte sucrée avec un crémeux citron et des petites meringues au citron vert. En revanche, il vous faudra un thermomètre et un mixeur plongeur.

IMG_1920

Il faut faire la pâte sucrée, le crémeux et les meringues la veille. On peut, soit dresser au dernier moment, soit dresser la veille et mettre les meringues au dernier moment. J’ai mis une petit planning rétro actif pour être plus claire :)

J-2 > faire la pâte sucrée
J-1 > faire cuire le fond de tarte/faire le crémeux citron/faire les meringues
Jour J > Dressez et réserver au frais sans les meringues

La veille :

Pour la base de pâte sucrée, c’est ici Click

Les meringues :
-1 blanc d’œuf
-30g de sucre semoule
-30g de sucre glace
-1 citron vert

Battez le blanc en neige jusqu’à ce qu’il soit bien ferme puis, en continuant à battre, incorporez le sucre semoule en plusieurs fois, en veillant à ce que le blanc ne retombe pas. Ensuite, incorporez délicatement le sucre glace à la maryse, en plusieurs fois. Zester un citron vert et le mettre en poche. Dressez des petites boules de meringue en quinconce, sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Faites cuire à 100°C pendant 1h30 ou plus, selon votre four. Les meringues doivent être bien sèches. Conservez les dans une boite hermétique.

Le crémeux citron :

-3 œufs
-150g de sucre semoule
-3/4 citrons bio selon leur taille
-150g de jus de citron
-1+1/2 feuilles de gélatine
-180g de beurre pommade

Sortez le beurre, coupez-le en petits morceaux et réservez. Mettez les feuilles de gélatine à ramollir dans de l’eau froide.

Zester les citrons dans une casserole (attention ne zestez que le jaune car le blanc est amer). J’utilise le zesteur de la marque « Microphone» qui, pour moi, est le top du top ! Click .

Pressez le jus des citrons dans la même casserole au dessus d’une passoire, pour éviter les pépins. Ajoutez le sucre et les œufs battus, puis mélangez tous les ingrédients. Ajoutez la gélatine et mettez sur feu doux, avec un thermomètre. Remuez de temps en temps et laissez épaissir jusqu’à 85°C environ (température de coagulation des œufs). Si vous n’avez pas de thermomètre, il faut enlever la crème lorsqu’elle commence à avoir une consistance lisse et qu’elle nappe la cuillère.

Passez cette préparation au chinois pour qu’elle soit le plus lisse possible et laissez-la refroidir jusqu’à 45°C.Toutefois, si vous n’avez pas de thermomètre, de façon un peu empirique, trempez votre doigt. La préparation doit être à la même température que votre corps.

Prenez un mixeur plongeur et incorporez, petit à petit, les morceaux de beurre. Mettez la préparation dans une poche à douille bouchée pour ne pas qu’elle s’échappe, avec une douille de 10mm. Laissez-la reposer 24h au frigo.

Le jour même :

Cuisez votre fond de tarte, dressez des petites boules de crémeux citron dessus, posez les meringues un peu aléatoirement mais de façon harmonieuse et zestez un citron vert, si vous souhaitez un peu plus de peps !

Dégustez à température ambiante !

Petites astuces :

– Les meringues ne se conservent pas au frigo car elles ramollissent. Mettez-les plutôt sur la tarte au dernier moment.
– Vous pouvez varier les plaisirs en zestant d’autres agrumes sur la tarte : pamplemousse/orange etc. Et faire des meringues au même parfum.

Je vous conseille vraiment d’investir dans un thermomètre, si ce n’est déjà fait… Car ce petit investissement va grandement vous simplifier la vie !

À très vite,

M.

Tarte caramel au beurre salé chocolat

IMG_1517

Hello !

Joyeuse Pâques à tous, à cette occasion, une petite recette de tarte au chocolat caramel beurre salé ! Cette tarte est composée d’une pâte sucrée, d’une couche de caramel beurre salé, d’une ganache au chocolat et d’un disque de chocolat.

Cette tarte est on ne peut plus gourmande, l’alliance du caramel et du chocolat hum… J’en salive encore ! Cette recette n’est pas très compliquée à réaliser, il faut juste bien respecter le tempérage du chocolat afin que la ganache soit bien onctueuse et que le disque de chocolat reste dur. Et pour cela, il faudra se munir d’un thermomètre de cuisson.

Il faut faire la tarte la veille afin que la ganache ait le temps de figer. En revanche, il faut réaliser le cercle de chocolat au dernier moment car le chocolat n’aime pas trop l’humidité…

Réalisez un fond de pâte sucrée, recette par Ici Click 

Une fois votre fond de tarte réalisé, nous allons passer au caramel beurre salé.

Caramel beurre salé (Pour un gros pot)
-250g de sucre en poudre
-80ml d’eau
-100g de beurre salé
-150ml de crème liquide

Mettre l’eau puis le sucre dans une casserole (et non l’inverse, ça évitera les projections de sucre sur les bords de la casserole).

Parallèlement, portez la crème à frémissement dans une autre casserole.

Portez à ébullition le sucre et l’eau jusqu’à ce que le mélange prenne une belle couleur caramel (pour être sûr que le caramel soit bien cuit, je remue avec une maryse ou une spatule blanche, ça me permet de voir la vraie couleur du caramel, c’est une petite astuce que m’avait donnée Christophe Adam lors de l’émission du Gâteau de mes rêves).

Retirez la casserole du feu et versez, en une fois, le beurre puis la crème chaude. Remettre sur le feu et continuez à remuer jusqu’à une belle consistance (la crème va un peu durcir en refroidissant).

Tapissez votre fond de tarte de ce caramel et réservez.

Ganache au chocolat
-225g de chocolat de couverture (pour cette recette, j’ai utilisé du Valrhona 125g de Jivara 40% et 125g de Guanaja 70 %)
-150ml de crème liquide
-25g de miel

Hachez le chocolat et faites-le fondre doucement au bain-marie.

Dans une casserole, portez à ébullition la crème et le miel.
Une fois le chocolat fondu, hors du feu, ajoutez un tiers de la crème puis mélangez énergiquement. Rajoutez le deuxième puis le troisième tiers et mélangez à chaque fois. Votre ganache est prête. Versez-la encore tiède et tapotez votre fond de tarte pour chassez les bulles.

Mettez votre tarte au frais jusqu’au lendemain.

Décor en chocolat
-300g de chocolat au lait de couverture

Huilez une plaque de pâtisserie et déposez dessus une feuille de papier guitare (Click) ou de papier sulfurisé si vous n’en avez pas.

 Préparez une casserole d’eau froide.

 Hachez le chocolat et faites-le fondre au bain-marie. Lorsque la température du chocolat atteint 55°C, retirez la casserole du feu et plongez la casserole dans l’eau froide. Remuez pour que le chocolat ne cristallise pas. Lorsqu’il atteint 27°C, remettez-le sur le bain-marie d’eau chaude et faites remonter la température à 29°C.Versez immédiatement sur la plaque, lissez avec une spatule et réservez au frais pour que le chocolat durcisse. Lorsque le chocolat a un peu pris, environ 15 minutes plus tard, faites un rond à l’emporte pièce en appuyant pour bien marquer la forme puis remettez au frigo.

 Laissez durcir une bonne demi-heure puis, sortez la plaque du frigo. À l’aide de petits emportes pièces ou de douilles, marquez délicatement des petits cercles de façon un peu aléatoire. Pour faciliter cette étape, j’ai trempé mes emportes pièces dans de l’eau chaude.

 Décollez très délicatement, le cercle en chocolat ainsi que les petits cercles, un par un, et posez le disque de chocolat sur la tarte. Vous pouvez surélever votre disque en y mettant des carrés de chocolat pour donner du volume à la tarte. Saupoudrez de cacao et réservez au frais jusqu’au moment de servir. Sortez-la un peu avant pour qu’elle prenne la température ambiante.

N’hésitez pas si vous avez des questions, Mercotte a fait un article  ICI dans lequel elle explique très bien le tempérage du chocolat À très vite,

M.

Recette de base : La pâte sucrée

IMG_1905

Bonjour à tous,

J’utilise depuis plusieurs années la pâte sucrée pour mes fonds de tartes et sablés, je trouve qu’elle a une texture parfaite, elle juste comme il faut, se garde très bien au frigo, ne se déforme pas à la cuisson, se congèle très bien et est excellente à la dégustation bref c’est la pâte idéale :)

Pour 450g de pâte sucrée ( vous pouvez très bien congeler l’excédent de pâte ou la garder quelques jours au frigo )

Pâte sucrée :
-120g de beurre
-70g de sucre glace
-25g de poudre d’amandes
-1 pincée de fleur de sel
-1 œuf entier
-200g de farine

À faire la veille

Laissez le beurre à température ambiante. Pendant ce temps dans un saladier, tamisez la farine, le sucre glace et la poudre d’amande.
Rajoutez l’œuf entier, la pincée de sel ainsi que le beurre (que l’on appelle beurre pommade car il est travaillé à température ambiante).

Malaxez tous les ingrédients entre eux avec les doigts, sans trop travailler la pâte afin qu’elle ne se rétracte pas à la cuisson. Faites une boule, enveloppez-la dans du film alimentaire et placez-la au réfrigérateur. Si vous n’avez pas le temps, vous pouvez la faire le jour même et la laisser reposer minimum 2 heures au réfrigérateur, l’idéal étant de la faire la veille afin que les arômes se développent bien.

Le lendemain, étalez la pâte avec un peu de farine et disposez-la dans un moule ou dans un cercle à pâtisserie. Faites-la reposer au réfrigérateur une bonne heure ou au congélateur, cela évitera qu’elle ne se déforme à la cuisson. Piquez la à la fourchette ,ajoutez une feuille de papier sulfurisé puis des billes de cuisson, faites cuire 20/25 minutes selon votre four à 160 degrés. A mi cuisson enlever le papier sulfurisé et les billes de cuisson pour que la cuisson soit bien uniforme. La pâte se conserve très bien cuite aussi.

Petites astuces :

– Vous pouvez soit réaliser la pâte au robot soit à la main mais éviter de trop la travailler afin qu’elle ne soit pas trop élastique.
– Utilisez toujours du beurre pommade, car avec un beurre trop froid ou trop mou la pâte n’aura pas la bonne texture.
– Je rajoute souvent de la vanille en poudre, avec ce petit plus la pâte est encore meilleure.
– Vous pouvez réaliser une pâte sucrée au cacao en ajoutant 30g de cacao en poudre à la préparation.

 

 

« THE » tarte fine aux pommes

IMG_1074

Aujourd’hui, une recette simple !
Grand classique de la pâtisserie française, la tarte fine aux pommes et là, c’est « The » tarte aux pommes ! On peut la faire à n’importe quelle occasion, pas besoin de s’y prendre trois jours à l’avance et c’est toujours bienvenu.
Elle est tout ce que j’aime dans une tarte aux pommes : fine, croustillante, légère et tellement simple à réaliser ! Vous allez me dire : Mais qu’a-t-elle de si différent des autres tartes aux pommes ???
Il y a une toute petite astuce qui change vraiment tout ! Il suffit juste de mettre un peu de sucre entre le papier sulfurisé et la pâte, ainsi, cette dernière sera croustillante à souhait.
Alors, pour une tarte aux pommes :

– 1 bonne pâte feuilletée du commerce (Vous pouvez la faire vous–même mais l’idée, c’est d’aller vite !)
– 3 pommes Golden.
– 1 compote de pommes ou de la compote maison.
– Un peu de beurre.
– Un peu de sucre.

Déroulez la pâte feuilletée. Repliez la moitié de la pâte sur elle-même et saupoudrez un peu de sucre sur le papier sulfurisé apparent, remettez en place la pâte, faire la même chose pour l’autre moitié. En cuisant, le sucre va caraméliser sous la pâte et donner un croustillant comme un Millefeuille.
Disposez la compote sur l’intégralité de la pâte en laissant, bien-sûr, quelques millimètres pour faire une jolie bordure sur l’extérieur.

Coupez les pommes soit au couteau, soit à la mandoline pour avoir de jolis quartiers et disposez-les sur la tarte. Repliez l’extérieur pour « fermer » la tarte.

Parsemez la tarte avec quelques morceaux de beurre et saupoudrez de sucre. Faire cuire à 170/180 degrés pendant une petite demi-heure environ, jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée.
Dès qu’elle sort du four, vous pouvez la  » lustrer  » soit avec de la confiture, soit avec de la gelée de pomme ou de coing. Votre tarte aura ainsi un joli côté brillant.

Laissez-la refroidir sur une grille pour éviter  l’apparition d’humidité entre le plat et la tarte, en ayant pris soin d’enlever délicatement le papier sulfurisé.

Le GROS avantage de cette tarte, est qu’elle garde son croustillant même le lendemain et elle est tellement bonne… qu’il n’en reste JAMAIS pour le lendemain !  Dégustez-la froide ou tiède.

Dites-moi ce que vous en pensez !

A très vite,

Bon week end !

M.

Cuisicook

20131225-215459.jpg

Hello tout le monde,

Juste un petit article entre les fêtes pour vous parler d’un site que j’aime particulièrement: Cuisicook .
C’est un site qui regroupe de nombreuses photos de recettes extraites de blog, avec un super moteur de recherche pour trouver facilement une recette.
Elles sont également classées par catégories. Ce site est super ludique et j’aime beaucoup le fait qu’on y voit les miniatures des photos; c’est plus facile que de naviguer blog par blog.
Ma tarte aux framboises a été publiée dessus, j’en profite pour vous mettre la photo.

J’espère que vos fêtes de Noël se passent au mieux et que vous mangez tout plein de bonnes choses.

À très vite,

Joyeux Noël,

Bonne soirée

M.

Tarte à l’ananas aux saveurs exotiques

IMG_0592

Bonsoir à tous,

Un grand MERCI pour vos nombreux messages, suite à l’émission et à l’article sur Le gâteau de Mes rêves. Je suis ravie que cela vous ait plu !
Aujourd’hui, je vais vous parler d’une recette que j’ai trouvée par hasard, sur internet, sur le blog d’ ILoveCakes : Une tarte à l’ananas aux saveurs exotiques.

Je trouve que les fruits exotiques sont parfaits pour un dessert d’hiver et parfaits pour un repas de fête. Je me suis essayée à cette tarte en modifiant un peu la recette. Le mélange des parfums et des textures est vraiment réussi.

La tarte se compose d’une pâte sucrée, d’une mousseline coco, d’ une brunoise d’ananas à la vanille et d’une chantilly au citron vert.

J’utilise la même pâte sucrée pour quasiment toutes mes tartes, je vous remets quand même la recette.

Pâte sucrée :

-120g de beurre
-70g de sucre glace
-25g de poudre d’amandes
-1 pincée de fleur de sel
-1 œuf entier
-200g de farine

 À faire la veille : 

Laissez le beurre à température ambiante. Pendant ce temps, dans un saladier, tamisez la farine, le sucre glace et la poudre d’amande.

Rajoutez l’œuf entier, la pincée de sel ainsi que le beurre ( que l’on appelle beurre pommade car il est travaillé à température ambiante ).

Malaxez tous les ingrédients entre eux avec les doigts, sans trop travailler la pâte afin qu’elle ne se rétracte pas à la cuisson. Faites une boule, enveloppez-la dans du film alimentaire et placez-la au frigo. Si vous n’avez pas le temps, vous pouvez la faire le jour même et la laisser reposer minimum 2 heures au frigo, l’idéal étant de la faire la veille afin que les arômes se développent bien. Cette recette donne environ 450g de pâte de quoi faire la pâte et quelques petits sablés. Elle se congèlera également super bien dans un film plastique.

Le lendemain, étalez la pâte avec un peu de farine et disposez-la dans un moule ou dans un cercle à pâtisserie. Faites-la reposer au frigo une bonne heure ou au congélateur, cela évitera qu’elle ne se déforme à la cuisson.

Faite chauffer votre four et cuisez la pâte à blanc, en la chemisant de papier sulfurisé et en recouvrant toute la surface de billes de cuisson.

Faites cuire environ 20/25 minutes selon votre four, à 160 degrés. Réservez.

Mousseline coco :

A faire le jour même : 

-125 ml de lait de coco
-125ml de lait
-25 g de jaunes d’œuf
-75 g de sucre en poudre
-25 g de maïzena
-30 g de noix de coco râpée
-50 g de beurre

Faites chauffer les laits dans une casserole et portez-les à ébullition. Dans un saladier, mettez les œufs, versez le sucre dessus et mélangez de suite afin que les jaunes ne cuisent pas. Ajouter ensuite la noix de coco râpée et enfin la maïzena puis bien mélanger. Une fois que les laits sont à ébullition, versez-les entièrement sur le mélange des jaunes en mélangeant bien.

Remettez sur le feu jusqu’à l’obtention d’une crème (qui a plus ou moins la même consistance que la crème pâtissière) un peu ferme.

Ajoutez le beurre, laissez-le fondre et mélangez. Laissez la préparation refroidir à température ambiante.

La garniture :

-1 bel ananas
-1 gousse de vanille
-Un peu de beurre
-sucre

Détaillez l’ananas en petits dés (style brunoise)  et faites-les revenir dans une poêle avec un peu de beurre, un peu de sucre, la vanille et sa gousse. Une fois que les dés d’ananas ont un peu coloré, versez dessus le jus d’un citron vert, faites sauter et laissez refroidir.

La chantilly au citron vert :

-100 g de mascarpone
-100 g de crème liquide entière
-30 g de sucre en poudre
-1/2 gousse de vanille
-Zestes de citron vert

Mettez le mascarpone et la crème liquide dans un saladier, montez-les en chantilly. Une fois que celle-ci est bien ferme, ajoutez le sucre et les zestes de citron vert selon votre convenance.

Maintenant que toutes vos préparations sont prêtes, passons au dressage.

Le dressage :

Garnissez votre fond de tarte de mousseline coco à la poche à douille ou à la cuillère, déposez l’ananas sur toute la surface de la tarte et décorez de chantilly. Enfin, saupoudrez celle-ci d’un peu de coco.

Gardez au frais jusqu’au moment de la servir.

Je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année ! Profitez bien et surtout… régalez-vous !

A très vite,

M.

Tarte aux framboises

IMG_0539

L’hiver, c’est vrai que j’aime bien faire des tartes. Je trouve qu’après un repas un peu copieux, c’est toujours agréable d’avoir un peu de fraicheur en bouche. J’ai pour habitude de toujours respecter la saison des fruits et, en ce moment, ce n’est pas trop celle des framboises. Mais sous la pression générale, j’ai cédé… :)

La tarte est composée d’une pâte sucrée, d’une crème pâtissière à la vanille, de framboises fraiches et d’une compotée de framboises.

Pâte sucrée :

-120g de beurre
-70g de sucre glace
-25g de poudre d’amandes
-1 pincée de fleur de sel
-1 oeuf entier
-200g de farine

 À faire la veille 

Laissez le beurre à température ambiante. Pendant ce temps dans un saladier, tamisez la farine, le sucre glace et la poudre d’amande.

Rajoutez l’oeuf entier, la pincée de sel ainsi que le beurre ( que l’on appelle beurre pommade car il est travaillé à température ambiante ).

Malaxez tous les ingrédients entre eux avec les doigts, sans trop travailler la pâte afin qu’elle ne se rétracte pas à la cuisson. Faites une boule, enveloppez-la dans du film alimentaire et placez-la au frigo. Si vous n’avez pas le temps, vous pouvez la faire le jour même et la laisser reposer minimum 2 heures au frigo, l’idéal étant de la faire la veille afin que les arômes se développent bien. Cette recette donne environ 450g de pâte de quoi faire la pâte et quelques petits sablés. Elle se congèlera également super bien dans un film plastique.

Le lendemain, étalez la pâte avec un peu de farine et disposez-la dans un moule ou dans un cercle à pâtisserie. Faites-la reposer au frigo une grosse heure ou au congélateur, cela évitera qu’elle ne se déforme à la cuisson.

IMG_3142

Faire chauffez votre four et cuisez la pâte à blanc en la chemisant de papier sulfurisé et en recouvrant toute la surface de billes de cuisson.

Faites cuire environ 20/25 minutes selon votre four à 160 degrés. Reservez.

Crème pâtissière vanille :

A faire le jour même

– 1 gousse de vanille
– 400ml de lait entier
– 4 jaunes d’oeuf (chouette des blancs pour les macarons :) ! )
– 80g de sucre semoule,
– 30g de maïzena
– 20g de beurre

Versez le lait dans une casserole, fendez la gousse de vanille, mettez les graines ainsi que la gousse dans le lait. Portez à frémissement. Lorsque des petites bulles commencent à apparaitre, enlevez du feu, couvrez. Laissez infuser minium 15 minutes.

Dans un saladier, fouettez les jaunes d’oeuf avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse légèrement, ajouter la maïzena et mélangez pour l’incorporer à la préparation.

Passez le lait au chinois ou dans une passoire pour éliminer les résidus de la gousse de vanille et remettez le lait à chauffer.  Lorsque que le lait est chaud, versez-le sur le mélange jaunes/sucre/maïzena. Mélangez un peu et reversez le liquide dans la casserole. Mettez à chauffer sur feu moyen, en veillant bien à ce que cela n’attache pas au fond de la casserole, la crème aurait alors un goût de brulé. La crème est cuite lorsqu’elle se détache facilement des parois et qu’elle a une belle consistance de crème c’est à dire plutôt liquide que ferme.

Laissez refroidir une quinzaine de minutes puis ajoutez le morceau de beurre. Mélangez bien et filmez au contact pour éviter que la crème ne croute ( technique bien connue de Christophe Michalak :) ! ) et laissez refroidir.

Compôtée de framboises :

A faire le jour même

-150g de framboises
– du sucre en fonction de l’acidité de vos framboises
– un peu de citron
-1/2 sachet d’agar-agar (1g environ )

Mixez les framboises, le sucre et le citron dans un blender jusqu’à l’obtention d’une compotée. Là, il y a deux écoles:  soit vous gardez la comptée telle quelle avec les pépins, soit vous la passez au tamis. Personnellement,  je préfère garder les pépins.

Mettez l’agar-agar dans un peu d’eau froide et faites-la chauffer dans une casserole avec la compotée. Portez à ébullition environ deux minutes et versez sur une plaque ou un plat recouvert de papier sulfurisé. Laissez prendre au frigo. Une fois prise, mélangez un peu à la cuillère et mettez-la dans une poche à douille, sans douille.

 Montage :

Garnissez de crème pâtissière votre fond de tarte, puis disposez les framboises avec le creux vers le haut. Garnir délicatement l’intérieur de chaque framboise avec la compotée. Tamisez la tarte de sucre glace, au dernier moment.

Déguster bien frais.

N’hésitez surtout pas, si vous avez des questions! Je serai ravie de vous répondre.

Je vous souhaite un très bon week end gourmand !

A très vite. M.